Assurance animaux

Le comportement du chat expliqué

  • La seule assurance qui rembourse le trop-perçu des cotisations
  • Votre devis assurance animaux en 2 minutes
Mon devis gratuit

Comprendre les comportements de votre chat permet d’identifier ses besoins et d’anticiper des problèmes (comportementaux, malades…). D’ailleurs, le chat est un animal qui communique beaucoup : ronronnement, miaulement, griffures… Alors, comment interpréter les comportements de votre chat ?

Chaque chat est unique et même si certains caractères sont plus accentués chez d’autres races, chacun est unique. Il est donc important de bien comprendre votre chat afin de mieux prendre en compte ses besoins et mieux interpréter ses messages. Il est du devoir du maître de décrypter ces signaux envoyés par le chat pour qu’il se sente compris et aimé. En effet, un chat, comme tous les individus, veut ressentir un besoin d’appartenance. Ce besoin est basé sur la compréhension de son entourage afin qu’il soit intégré comme un membre à part entière de la famille. Un chat qui n’est pas compris ne peut pas s’épanouir et les risques de fugues sont élevés.

Les 5 attitudes les plus fréquentes

Quelques attitudes sont fréquentes chez tous les chats.

  • Le miaulement : c’est l’attitude la plus habituelle chez un chat. Il est pourtant important de souligner qu’un miaulement peut avoir plusieurs interprétations : faim, demande d’attention, en chaleur… Il est important que vous appreniez à différencier les différents types de miaulement chez votre chat.
  • Le roucoulement : un chat peut roucouler pour plusieurs raisons, mais ces raisons sont toujours positives. Démonstrations d’affections, d’attachement, d’amour… Ce genre d’attitude peut se manifester quand vous revenez après le travail, quand vous le caressez sur le canapé pendant un long moment…
  • Le feulement et/ou le rugissement : le chat sent un danger imminent : un autre chat sur son territoire (chez le mâle), un chien ou autres menaces qui poussent le chat à impressionner l’adversaire. Les poils hérissés et le dos courbé lui procurent une impression de volume (le chat paraît plus grand) pour intimider l’ennemi. Il montre aussi ses griffes et peut attaquer à tout moment.
  • Le grognement : le chat est mécontent. En cas de danger, il peut aussi grogner sans pour autant être sur ses gardes. Que ce soit un autre mâle, un chien ou autre ennemi, un grognement ne veut pas dire que le chat va attaquer, mais qu’il va juste avertir son adversaire.
  • Le ronronnement : c’est un moyen pour montrer qu’il est en paix et heureux. D’ailleurs, ses ondes positives peuvent facilement atteindre son entourage. Pourtant, un ronronnement n’est pas toujours positif. Un chat qui boite ou qui est en souffrance peut aussi ronronner. En tout cas, une simple observation de son comportement peut démontrer l’origine de son ronronnement.

Comment interpréter les comportements de son félin ?

Pour mieux interpréter les comportements de son félin, il faut avant tout l’observer. Cela facilitera votre compréhension afin de l’aider en cas de problèmes. Un félin qui se sent souvent en danger peut ne plus se sentir en sécurité et se méfier de son entourage (et même de vous). Un chat qui ne mange plus alors qu’il est très actif peut être un chat malade. Vous pouvez ainsi interpréter cela comme un appel à l’aide afin que vous puissiez l’emmener chez le vétérinaire.

Quand dois-je commencer à m’inquiéter ?

Vous devez vous inquiéter quand l’animal change de comportement du jour au lendemain. Un vomissement du chat ou d’autres symptômes externes ne sont pas seulement les signes d’une maladie, un changement de comportement peut aussi l’être. Par exemple, la fièvre chez un chat peut l’empêcher de bouger comme à son habitude. Ainsi, une consultation chez un vétérinaire ou autre professionnel du comportement animalier doit être envisagée dans ce cas.

Afin de prévénir toute dépense (parfois élevée) chez le vétérinaire, nous vous recommandons de souscrire une assurance pour chat dès le plus jeune âge de votre animal.