Assurance chat

Le Coryza du chat

  • La seule assurance qui rembourse le trop-perçu des cotisations
  • Votre devis assurance chat en 2 minutes
Mon devis gratuit

Le Coryza est une maladie du chat qui touche généralement les chatons, mais n’épargne pas les chats adultes dans certains cas. Potentiellement mortel, le traitement doit se faire vite et à temps afin de réduire les risques d’aggravation. Il peut aussi se transmettre facilement entre chats. Si votre chat n’a pas été vacciné contre le Coryza du chat, il peut attraper cette maladie facilement à l’extérieur. De plus, les récidives sont fréquentes après la guérison. Appelée aussi grippe du chat ou rhinotrachéite virale féline, cette maladie présente des symptômes proches du rhum, mais avec des conséquences plus graves et des risques d’aggravations plus élevés.

Qu’est-ce que le Coryza ?

Le Coryza ou rhinotrachéite virale féline n’est pas vraiment une maladie propre en elle-même. C’est un syndrome commun à d’autres maladies dont les virus responsables peuvent être :

  • L’herpès virus félin de type 1 (FeHV-1) qui va attaquer les voies nasales et respiratoires du chat. Ce virus va causer une forte fièvre et une perte d’appétit chez le chat. Un chat actif peut être porteur sain de ce virus, mais une baisse de son système immunitaire peut déclencher les symptômes. Des traces d’herpès seront visibles sur le cuir du nez du chat pendant l’infection.
  • Le calicivirus félin causant une calicivirose chez les chats. C’est une infection respiratoire très grave.
  • Le chlamydophila felis qui est, quant à lui, une bactérie causant la chlamydophilose.

Symptômes du Coryza chez le chat

Le temps d’incubation de la maladie varie de 2 à 5 jours, une durée relativement courte qui permet de limiter les transmissions à d’autres chats.

Les symptômes sont :

  • Respiratoires : toux, difficultés respiratoires et rhinite (avec éternuements et écoulements nasaux). Les écoulements peuvent être purulents et boucher les voies nasales du chat.
  • Oculaires : des écoulements et des conjonctivites. Des croûtes peuvent se former au niveau des yeux et coller aux paupières.
  • Buccaux : des ulcères, une gingivite et de la stomatite peuvent se former.
  • Généraux : forte fièvre, perte d’appétit, inflammation des ganglions…

Traitement de la maladie

Il n’y a pas de traitement propre au coryza du chat. Les traitements prescrits par le vétérinaire vont juste renforcer le système immunitaire, limiter la prolifération des bactéries, dégager la voie respiratoire du chat et limiter les sensations de douleurs. Des antibiotiques, des anti-inflammatoires et des pommades peuvent être proposés pour traiter la maladie.

Une inhalation d’eau chaude avec des huiles essentielles dans sa cage est aussi prescrite. Il faut aussi éviter tout contact avec les autres chats pour limiter la propagation du virus.

Comme avec la giardiose du chat, l’hygiène doit être minutieuse avant, pendant et après la maladie. Il faut nettoyer la maison de fond en comble.

Dans certains cas, l’hospitalisation du chat peut être inévitable, surtout si l’infection est déjà grave.

Prévention et vaccination contre le Coryza

La prévention contre le Coryza du chat réside dans le renforcement de son système immunitaire. Des compléments en L-Lysine, un acide aminé essentiel, peuvent être envisageables. Une alimentation riche et équilibrée est aussi recommandée.

La vaccination contre le coryza s’avère aussi être essentielle. D’ailleurs, c’est obligatoire pendant les expositions ou les placements en pensionnat.

Les traitements, l’hospitalisation et les vaccins du chat peuvent être pris en charge par une mutuelle. Otherwise propose une assurance pour chat pas chère à partir de 9 € par mois. Cela permettra à celui-ci de bénéficier des meilleurs soins en cas de maladie. L’assurance couvre aussi les frais de prévention comme la castration ainsi que les anti parasites du chat.