Assurance chat

Les Aoûtats chez le chat : conseils

  • La seule assurance qui rembourse le trop-perçu des cotisations
  • Votre devis assurance animaux en 2 minutes
Mon devis gratuit

Quand un chat se gratte intempestivement au point de se blesser, on pense tout de suite à une infestation de puces ou de tiques. Or ce ne sont pas les seuls parasites susceptibles de le pousser à agir aussi vivement. Les aoûtats peuvent également en être la cause. Ces minuscules insectes aux couleurs de braise peuvent rapidement rendre la vie de nos amis les chats infernale. Comment s’en débarrasser vite fait et bien fait ?

Qu’est-ce que les Aoûtats ?

On désigne par aoûtats (Thrombicula automnalis de leur nom scientifique) des acariens de couleur rouge orangé histiophages. Ils mesurent en moyenne 0,3 mm de long. Ils sont aussi connus en tant que vendangeon, puron, lepte automnal et rouget, suivant les localités.

Dissimulées dans les végétaux (pelouses, hautes herbes et champs), les larves de ces parasites viennent se fixer sur le chat dès que ce dernier passe à côté. Ils s’accrochent alors à sa peau pour y injecter un enzyme. Cette molécule aura pour effet de pré digérer les cellules cutanées de l’animal pour faciliter l’aspiration de ses tissus cellulaires.

Une fois repus, ces parasites du chat se détachent pour tomber au sol et pour retourner vers les hautes herbes, dans l’attente d’une nouvelle proie.

Les aoûtats sévissent généralement de juillet à octobre, quand la température s’adoucit. En été, ils se reproduisent à grande échelle et prolifèrent durant le mois d’août d’où leur appellation. Sous forme de larve ou adulte, ils contaminent les chats, les chiens, les chevaux, les écureuils, les rongeurs et même les humains et les oiseaux.

Les symptômes liés aux Aoûtats chez le chat

Un aoûtat se nourrit habituellement au niveau des zones de l’animal où la peau est fine. Il va envahir les oreilles (pavillons et replis), le ventre, les pourtours des yeux, les mamelons, les aisselles et les parties entre les cuisses et entre les doigts. On peut ainsi suspecter une infestation d’aoûtats lorsque le comportement du chat change. Sans crier gare, il se met à se gratter intensément au niveau de ces zones cibles. Il se peut aussi qu’il se lèche et se mordille frénétiquement entre les doigts.

La morsure d’aoûtats laisse place une papule rouge de 2 à 3 mm de diamètre au niveau de la peau du chat. Il s’agit d’une réaction allergique à la piqûre d’insecte. Cette manifestation s’accompagne de démangeaisons localisées et de croûtes (résultats d’un intense grattage).

Le traitement de ces parasites

Pour traiter une infestation d’aoûtat chez le chat, plusieurs mesures sont applicables. Il faut alors recourir à l’usage de :

  • Antiparasitaire local de type spray de fipronil pour chat
  • Antiparasitaire sous forme de colliers ou de pipettes
  • Pommade à application locale pour calmer les démangeaisons ou pour stimuler la cicatrisation des plaies
  • Antibiotiques en cas d’infection secondaires résultant des grattages intempestifs
  • Antihistaminiques ou corticoïdes pour soulager la réaction allergique.

C’est au vétérinaire de fixer le traitement adapté au chat.

Protéger son chat des Aoûtats

Il est possible de prévenir une invasion d’Aoûtat du chien ou du chat de plusieurs manières. Ce qu’il faut faire :

  • Passer fréquemment l’aspirateur et bien aérer la maison.
  • Utiliser un déshumidificateur si nécessaire.
  • Tondre régulièrement la pelouse en prenant soin de ratisser et de raser les herbes hautes.
  • Préférer les végétaux jouissant de propriétés répulsives (menthe, citronnelle, mélisse).
  • Déparasiter l’environnement aux alentours du chat avec des produits acaricides.
  • Utiliser de la terre diatomée.