Assurance chat

Vermifuge du chat : Nos conseils

  • La seule assurance qui rembourse le trop-perçu des cotisations
  • Votre devis assurance chat en 2 minutes
Mon devis gratuit

Votre félin est exposé à de nombreux types de parasites du chat qui se trouvent dans son système digestif. L’infestation de ces vers peut causer plusieurs problèmes de santé et dans certains cas, les conséquences peuvent être très graves. Il est donc logique que le vermifuge soit obligatoire et qu’il doive être réalisé périodiquement.

Certaines infections peuvent, en effet, être contagieuses pour son propriétaire. Votre vétérinaire peut vous aider à mettre en place un traitement pour vermifuger votre chat. En effet, une infection parasitaire peut se déclencher selon plusieurs cas :

  • En mangeant un oiseau ou un rongeur infecté de vers
  • En étant infecté par des puces de chat infectées
  • En étant naturellement infectée depuis le placenta
  • En entrant en contact avec d’autres animaux infectés

Pourquoi vermifuger son chat ?

L’intérêt principal de vermifuger son chat est d’éliminer les vers qu’il ne peut pas éliminer tout seul. Une infection parasitaire sans traitement ne peut qu’évoluer et s’aggraver.

Voici les différents cas de vermifugation :

  • Prévenir les carences causées par les vers : un chat infesté de vers peut avoir différentes carences. En effet, une bonne partie des nutriments apportés par son alimentation sera absorbée par les vers. Le chat va donc devenir de plus en plus maigre et son système immunitaire va s’affaiblir. D’ailleurs, les parasites peuvent affaiblir le système immunitaire et cette baisse peut favoriser la prolifération de ces vers chez votre chat. Il s’agit ainsi d’un cercle vicieux fatal pour celui-ci.
  • Éviter les troubles digestifs et dermatologiques causés par les vers : un chat infesté pourra avoir des lésions sur le tube digestif à cause des parasites. Le chat perdra ainsi en appétit et mangera moins. Les vers peuvent aussi être à l’origine des pertes de poils, des démangeaisons et d’autres affections dermatologiques.

Pour le propriétaire, vermifuger son chat peut aussi éviter des problèmes de santé causés par un animal infesté. Certains vers peuvent se transmettre à l’humain, comme le Dipylidium caninum (ou le ténia). Ce type de vers peut causer des douleurs abdominales, des pertes d’appétits… D’autres maladies plus graves sont aussi connues comme les kystes au cerveau, au foie ou dans le système respiratoire. Les enfants sont plus exposés car ils font moins attention à l’hygiène. Les personnes qui ont un système immunitaire faible (diabétique, hypertension…) peuvent aussi être sensibles à ce type d’infections.

Quel type de vermifuge choisir ?

Il existe deux types de vermifuges :

  • Le vermifuge naturel : il s’agit des plantes ou autres produits naturels (comme l’ail). Ce type de vermifuge ne va pas tuer les vers, mais aidera le chat à les éliminer. Attendez-vous à voir des vers dans ses selles si vous choisissez cette option. Même si elle n’est pas la plus efficace (elle ne tue pas les parasites), elle ne présente aucun effet secondaire.
  • Le vermifuge chimique : il s’agit des médicaments administrés par le vétérinaire. Il va détruire les parasites et le chat pourra avoir des diarrhées ou une perte d’appétit passagère pendant 2 ou 3 repas. Il est donc plus efficace, mais exige une consultation chez le vétérinaire avant le début du traitement.

Comment s’administre le vermifuge pour chat ?

Le vermifuge naturel peut être mélangé à sa nourriture. L’administration sera ainsi plus facile.

Pour le vermifuge chimique, il existe plusieurs façons de l’administrer selon la forme du médicament :

  • En comprimé ou en gélules : c’est la forme la plus courante. La quantité prend en compte la taille et le poids du chat.
  • En pipette : il s’agit d’une application cutanée (sur le cou pour que le chat ne lèche pas).
  • En liquide : on peut le mélanger avec la nourriture pour faciliter l’administration.
  • Par injection : cette forme est réservée au vétérinaire.

Fréquence de la vermifugation

Le premier vermifuge doit être réalisé 15 jours après la naissance du chaton. Il doit ensuite être réalisé toutes les deux semaines jusqu’à 3 mois. La fréquence sera mensuelle jusqu’à 6 mois. Elle deviendra par la suite trimestrielle après ses 6 mois.

Pour les femelles, il doit se faire 3 jours avant l’accouplement, 2 semaines avant et 3 semaines après la mise à bas.

Il est conseillé de vermifuger votre chat si vous venez de le récupérer d’un autre endroit : refuge, pensionnat…

Pour alléger les dépenses, vous pouvez lui souscrire une assurance pour chat. Elle pourra prendre en charge les vaccins pour chat et les vermifuges ainsi que les frais engagés en cas de maladies ou accident.