Assurance chien

Guide et conseils pour votre chien

  • La seule assurance qui rembourse le trop-perçu des cotisations
  • Votre devis assurance chat en 2 minutes
Mon devis gratuit

Vous avez pris la décision d'adopter un chien à la maison ou vous en possédez déjà un ? Dans les 2 cas, il est très important de bien se renseigner sur son animal afin de répondre au mieux à ses besoins. En effet, un chiot ou un chien adulte ne nécessitera pas la même attention ni-même la même alimentation. Il en va de même pour sa santé et les soins du quotidien. Mieux connaître votre compagnon vous permet d'adapter les soins et choisir pour lui la meilleure assurance pour chien. Pour cette raison, Otherwise met à votre disposition ce guide tenu par nos experts. Vous trouverez ainsi toutes les réponses à vos questions afin que votre animal puisse s'épanouir dans le meilleur des environnements.

Prendre soin de son chien tout au long de sa vie

Le chien est considéré par la majorité des maîtres comme un membre de la famille à part entière. Il devra donc être traité en tant que tel. De nombreux facteurs vont rentrer en compte dans le santé et le bien-être de votre chien. La longévité de votre animal va dépendre de plusieurs critères, dont les plus importants sont sans conteste la race et l'âge. Néanmoins, outre ces 2 critères, il est très important de surveiller son alimentation, de prodiguer des soins à votre chien, de lui faire faire de l'exercice régulièrement ou encore de le toiletter.

Pour cela, vous allez devoir éduquer votre animal dès qu'il est chiot afin de lui inculquer les bases. Par la suite, il vous faudra accompagner son vieillissement en anticipant tout risque d'accident ou de maladie. Ces différents conseils lui permettront de bénéficier d'un environnement propice à son développement.

L'éducation du chiot

L'éducation de votre chiot est une étape essentielle à son bon développement. Elle est étroitement liée au comportement que votre fidèle compagnon adoptera à l'âge adulte. Ce n'est pas parce que certains chiens sont plus difficiles à éduquer qu'il faut employer la violence. Bien au contraire, la bienveillance doit servir de base de travail pour l'évolution de son animal.

Utiliser la fermeté permettra de réduire l'agressivité chez certains animal et les recadrer quand le besoin se fait sentir. A l'inverse, une bonne sociabilisation permettra de lutter contre la peur de cerains chiens. Une bonne éducation est la clé d'un bon comportement de votre chien tout au long de sa vie future. Une fois l'animal sevré de sa mère, c'est au maître qu'il revient la lourde tâche de prendre le relais.

Voici les conseils de nos experts en ce qui concerne l'éducation de votre chien :

  • La propreté : Contrairement au chat qui apprend à être propre dès son plus jeune au contact de sa mère, le chien ne l'apprend que beaucoup plus tard. En effet, c'est entre 4 et 6 mois que cet apprentissage se concrétise. Il vous faudra donc être ferme et patient dans vos consignes. Il est important de ne jamais ramasser ses besoins devant lui au risque de le voir prendre cela pour un jeu et de recommencer.
  • La sociabilisation : La première étape est de vous imposer comme maître aux yeux de votre chien et de l'introduire de la meilleure manière au sein de sa nouvelle famille. Il devra apprendre à s'attacher à chacun des membre, humains comme animaux. Ainsi, cela lui permettra d'éviter de considérer chaque étranger au foyer comme une menace potentielle.
  • Apprendre les ordres : Ne forcez pas l'apprentissage de votre animal au risque qu'il le ressente comme une corvée. Nous vous recommandons 10 minutes par jour au maximum. Utilisez toujours le même mot pour lui signifier un ordre particulier. Les variations risquent de le perturber. Le mieux est de commencer par les ordres basiques comme "Assis", "Couché" ou encore "Au pied". L'animal doit être attentif et il vous faudra répéter vos ordres jusqu'à ce qu'ils soient acquis. Lors de chaque succès, n'oubliez pas d'y associer une récompense.
  • La hiérarchie : La pire des choses pouvant arriver lors du dressage de votre animal est que celui se retrouve en position dominante. Si tel est le cas, il risque fort de devenir incontrôlable lorsqu'il grandira. Pour cela, il vous faudra lui faire comprendre que c'est vous le maître lors des phases de jeu. Lui imposer des limites et le récompenser lorsqu'il a un bon comportement est le meilleur moyen d'y parvenir !
  • Apprendre les limites : Comme la mère le fait avec ses petits, vous devrez apprendre rapidement les limites à ne pas franchir à votre chien. Pour cela, il est important de ne jamais employer la force ou la violence avec lui. Lorsqu'il se comporte mal, vous pouvez l'attraper par le cou à l'aide d'un petit pincement sans le soulever. Il est aussi possible de lui confisquer son jouet ou de l'ignorer pendant quelques minutes pour montrer votre désapprobation.

Accompagner le vieillissement de son chien

Comme les humains, les signes de vieillissement chez le chien se manifestent à la fois physiquement et sur le comportement. Ils varieront en fonction de la race du chien mais aussi en fonction de sa taille. Ainsi les grands chiens vivent en règle générale moins longtemps que les petits. Peu importe son âge, ce sera à vous d'accompagner le vieillisement de votre animal en lui prodiguant les soins adaptés. Il en va de la responsabilité du maître de décéler les signes physiques ou comportementaux des maladies héréditaires ou non pouvant mettre en péril votre animal.

La santé de votre animal se retrouvera ainsi fragilisée et les visites chez le vétérinaire se feront de plus en plus fréquentes. Afin de faire face aux frais engendrés par le tarif parfois élevé des vétérinaires nous vous recommandons de souscrire une assurance à votre chien dès son plus jeune âge.

N'attendez pas que votre animal soit plus vieux pour lui apporter les soins dont il a besoin. En effet, posséder un chien requiert une attention de tous les instants.

Les soins à lui apporter au quotidien (alimentation, hygiène...)

Pour une longévité optimale de votre fidèle compagnon, il est important de prodiguer les soins quotidiens dédiés à son âge, sa race et son état de santé. Un certain nombre de points que nous verrons ci-dessous sont à examiner au quotidien pour s'assurer du bon état de santé de votre chien. Nous verrons aussi les autres soins réguliers à lui prodiguer :

  • L'examen de son chien : L'examen général de votre chien doit se faire le plus fréquemment possible. Idéalement il vous faudra vérifier tous les jours l'état de ses yeux, de ses oreilles, de ses dents, de sa fourrure et de sa peau. Il vous faudra notamment redoubler d'attention après chaque sortie et protéger votre animal des parasites. Si vous repérez un problème, n'hésitez pas à consulter rapidement un vétérinaire.
  • Le nettoyage des yeux : Le nettoyage normal des yeux de votre compagnon doit se faire hebdomadairement. En revanche, si vous possédez un chien à face plate, celui-ci devra se faire quotidiennement. Pour cela, il suffit de se munir d'un coton imbibé de serum physiologique et de frotter vers l'extérieur jusqu'à ce que les yeux soient dégagés.
  • Entretenir les dents : Il est très important de surveiller les dents de votre chien régulièrement. L'accumulation de tartre sur les dents de celui-ci peut amener des complications comme une gingivite ou des dents déchaussées. Pour cela, il existe des os à mâcher ou des pastilles de dentifrice à croquer. Il est aussi conseillé de faire un détartrage tous les 1 à 3 ans chez le vétérinaire
  • L'examen des pattes : Les pattes sont très sensibles chez nos amis canins. En fonction de leur activité, divers risques de blessures ou d'infection des coussinets ou des griffes sont possibles. Pour cette raison, un examen régulier et minutieux est nécessaire. N'hésitez pas à aller consulter lorsque votre animal couine si vous touchez ses pattes.
  • Couper les griffes : Malgré l'usure naturelle des griffes, il est parfois nécessaire de couper celles-ci. Pour cela, il vous faudra utiliser un coupe ongle spécial et non celui que vous utilisez pour vous-même. N'hésitez pas à demander une démonstration au vétérinaire afin d'éviter de blesser votre animal.
  • Brosser régulièrement : Le brossage ne s'effectuera pas de la même manière en fonction du type de poil et de la race. Ainsi, il se fera hebdomadairement pour les chiens à poils longs et tous les 15 jours pours les autres. Il sera encore plus régulier lors des phases de mues. Ce brossage peut être suivi d'un bain et d'un toilettage avec des produits non nocifs.

Les troubles les plus fréquents chez le chien

Le chien a beau être un animal robuste, il peut être sujet à différents troubles plus ou moins graves. Il en va de la responsabilité du maître de les détécter au plus vite afin de soulager son chien. Dans les cas les plus graves, cela peut déboucher sur le décès de l'animal. Que ce soit une maladie ou un accident, nos experts vous donnent les meilleurs conseils pour y faire face. Voici donc quelques conseils afin d'aider à prévenir et à détecter les différents troubles.

Les maladies courantes

Différentes formes et types de maladies existent chez nos amis canins. Celles-ci peuvent se compliquer et entraîner le décès de votre chien si elles ne sont pas traitées à temps. Lors de l'adoption d'un nouveau compagnon à 4 pattes dans votre foyer, il est nécessaire de vous renseigner au préalable sur les maladies du chien. Celles-ci peuvent concerner sa race, son environnement, ou encore son mode de vie. Le meilleur moyen de se premunir contre bon nombre de maladies reste la vaccination de votre animal.

Le remboursement de ces frais vétérinaires peut être pris en charge dans le forfait prévention d'une mutuelle santé pour chien.

Les interventions vétérinaires médicales

Au cours de la vie du chien, vous serez amené à aller régulièrement chez le vétérinaire pour diverses raisons. Celle-ci seront très fréquentes au début de sa jeune vie de chiot et le seront un peu moins à l'âge adulte. Les principales raisons qui vous amèneront dans une clinique peuvent être très variées. Ainsi vous pourrez consulter pour des soins de prévention, des consultations de bases ou encore des interventions chirurgicales.

La prévention

Il vaut toujours mieux prévenir que guérir. Ainsi, pour éviter tout risque de virus ou d'infestation de parasites, il vous faudra vacciner et vermifuger votre chien. Vous pouvez aussi être amené à limiter la reproduction de votre chien en ayant recours à des interventions chirurgicales telles que la castration ou la stérilisation.

Les consultations vétérinaires

En cas de doute, il est recommandé de demander son avis à un professionnel. De cette manière vous ne passerez pas à côté d'un symptôme qui pourrait déboucher sur quelque chose de plus grave. En règle générale, les consultations ont lieu en cas de maladie, accident ou alors suivi d'un traitement. Le tarifs n'étant pas plafonnés, il est nécessaire de se renseigner sur les prix pratiqués.

Les interventions chirurgicales

Le vétérinaire sera là aussi pour pratiquer des interventions chirurgicales quand cela est nécessaire. Il pourra aussi réaliser certaines interventions pour de la prévention comme pour limiter la reproduction de votre animal. Il existe différents types de chirurgies pour lesquelles votre animal sera pris en charge de A à Z par la clinique.

La reproduction du chien

Même si les chiennes ne connaissent pas la ménopause, il est recommandé de les faire s'accoupler entre 2 et 7 ans. En effet, c'est à ce moment qu'elles sont le plus en forme physiquement et il en va de même pour les mâles. Les phases les plus compliquées seront de gérer les périodes de chaleur et le choix du bon mâle.

Une la phase d'accouplement réalisée, il vous faudra bien examiner votre chienne et détecter les signes montrant qu'elle est pleine. Ensuite, vous devez observer les signes annonciateurs de la mise bas. Etant donné les risques inhérants à une grossesse, nous vous recommandons la souscription à une assurance santé pour chien avant cet évènement. Par la suite, une mutuelle pour vos chiots sera elle aussi nécessaire.

Interpréter le comportement de son compagnon

Lors de l'acquisition d'un chien, il est très important de surveiller tous ses faits et gestes. Le comportement du chien vous donnera une indication sur sa capacité à s'adapter à son nouvel environnement. Cette surveillance est aussi une habitude à garder au quotidien puisque ces comportements vous permettront de déceler si celui-ci est malade ou encore s'il est infesté de parasites. C'est notamment le cas si vous partez régulièrement en vacances avec votre animal. Ainsi vous pourrez prendre la décision de lui prodiguer des soins ou de l'amener chez le vétérinaire si besoin.

Les différentes races de chien

Lors de l'adoption d'un animal, il est très important de faire attention à la race de chien choisie. En effet, un appartement ne convirendra par forcément à certaines races habituées aux grands espaces. Il est aussi important de se renseigner les maladies héréditaires chez le chien, plus fréquentes chez certaines races que d'autres. Le choix de votre animal doit reposer sur plusieurs critères favorisant son épanouissement. Vous trouverez ci-dessous les 4 races de chiens préférées des Français et leurs caractéristiques :