Basenji

Le Basenji est un chien qui n’est pas encore très populaire en France, alors qu’il a tout pour plaire. Originaire d’Afrique centrale, c’est une race qui existe depuis des millénaires, mais ne fut importée en Europe que récemment. N’aboyant presque jamais, il a le profil pour devenir le chien de compagnie idéal.

Race de chien Basenji

Carte d'identité

OrigineCongoType de PoilsCourtBudget assuranceA partir de 10€ par moisSantéRobusteToilettageFacile AlimentationCroquettes de haute qualité

PoidsDe 9 à 11 kgTailleJusqu'à 43 cmEspérance de vie14 ansCouleursTrès vaste éventail bicolore et unicolore

Historique de la race

Le Basenji est une race de chien très ancienne qui trouve ses origines en Afrique centrale, ou plus précisément en République Démocratique du Congo. Le mot Basenji est tiré du lingala « Chien des sauvages ». Descendant du lévrier d’Égypte, on retrouve la race sur des tombeaux qui datent de plus de 5000 ans. La race a été déclarée disparue jusqu’à ce que quelques spécimens croisent les explorateurs britanniques à l’époque de la colonisation. Ces colons ont baptisé la race « Basenji » qui signifie « sauvage » ou « primitif », un terme utilisé pour désigner les indigènes. La race fut importée en Europe en 1930 avant de se faire reconnaître par la FCI comme une nouvelle race en 1964.

Particularités physiques

C’est un chien fin, de taille moyenne, mais qui a un physique athlétique. Le Basenji mesure entre 40 et 43 cm au garrot pour seulement 9 à 11 kg. En plus d’être un très bon chien de compagnie, son intelligence lui permet d’être un très bon chien de chasse.

  • Corps : un corps bien harmonieux et proportionné, dos court, poitrine qui descend, mais rejoint un ventre bien rentré.
  • Poil : court et fin sur une peau bien souple.
  • Couleur : bicolore (noir et blanc, rouge et blanc…), unicolore ou bringé. Les pattes et le poitrail sont blancs.
  • Tête : fine, mais ridée, crâne plat, museau fin.
  • Yeux : de couleur foncée et en forme d’amande, le regard du chien est très doux.
  • Oreilles : petites, mais longues, pointues, attachées haut.
  • Queue : attachée haut, enroulée au-dessus du dos.

Comportement et caractère

Protecteur
Indépendant
Calme
Amical
Aboiements

Le Basenji est le chien de compagnie idéal : il est aussi chasseur qu’un Parson Russell Terrier ou un Airedale Terrier. Il est protecteur même s’il ne sera pas comme un Rottweiler ou un Chien de montagne portugais. Il s’entend bien avec les enfants et les autres animaux de compagnie. Le plus étonnant chez le Basenji est qu’il n’aboie pas, non pas parce qu’il est muet, mais parce qu’il glousse de temps en temps. Intelligente et active, son éducation sera vraiment facile par rapport aux autres races.

Conditions de vie du Basenji

Sociable avec les enfants
Sociable avec les animaux
Sociable avec les étrangers

Comme le Griffon Bruxellois, le Basenji est bien adapté à une vie en appartement et le fait qu’il n’aboie pas sera parfait pour une vie citadine. Néanmoins, il doit se dépenser dans la journée. Prévoyez donc des sorties quotidiennes si vous n’avez pas de jardin. Très sensible au froid, il doit rester au chaud pendant l’hiver. Son alimentation doit être à base de croquettes premium afin de compenser ses besoins journaliers.

Santé

Robuste

Le Basenji se démarque du lot par une santé solide. En effet, il ne tombe malade que très rarement. Pourtant, la race peut être touchée par une pathologie propre à elle comme le syndrome de Fanconi, une maladie qui touche les reins et qui est potentiellement mortelle. Il peut aussi être touché par une hernie génitale ou une dysplasie de la hanche (pendant la croissance ou la phase de gestation chez le chien). Ses vaccins et ses vermifuges doivent être à jour pour éviter les maladies communes comme la maladie de Lyme chez le chien ou le parvovirose.

Afin de prévenir toute dépense chez le vétérinaire, il est important de souscrire une mutuelle pour son animal dès son plus jeune âge.

Toilettage

Le Basenji est un chien reconnu pour sa propreté. Son indépendance lui permet de faire sa toilette tout seul. Néanmoins, la propreté à la maison doit s’apprendre pendant qu’il est encore un chiot. Après les sorties, il faut vérifier s’il n’a pas de parasites comme les aoûtats. Il faut brosser les poils chaque semaine pour se débarrasser des poils morts.

Tarif et budget pour un Basenji

Le prix pour un Basenji varie de 500 à 1000 €. L’entretien s’élève à 1000 € en moyenne par an. Le budget pour la première année est susceptible d’être plus élevé à cause des premiers vaccins et des premiers soins du chiot. Vous pouvez tout de même souscrire une mutuelle pour chien pour prendre en charge une partie des frais.

La seule assurance chien qui vous rembourse une partie de votre cotisation

  • Otherwise

    19/11/2020

    Des informations très limpides, un service client assez rapidement disponible.

    Ann V

  • Otherwise

    17/11/2020

    Super efficace et pas cher au top que se soit l'équipe ou les contrats

    Smaine O

  • Otherwise

    17/11/2020

    Service client au top, site très clair, pour l'instant entièrement satisfaite

    Laurie F

  • Otherwise

    02/10/2020

    Satisfait des prestations et de la rapidité des remboursements ce qui est le principal. Manque de réactivité et beaucoup de complications quand il s'est agi de faire un avenant , changer un chat de propriétaire , modifier le contrat

    Philippe F

  • Otherwise

    17/08/2020

    Pour le moment rien à redire mutuelle chiens, traitement des dossiers le jour même maxi le lendemain et remboursement aussitot Je recommande

    Marie-Elisabeth D