Irish Terrier

L’Irish Terrier ou Terrier irlandais est le modèle typique d’un terrier à longues pattes. C’est un chien à l’harmonieuse et gracieuse corpulence. Polyvalent de nature, il s’adopte tant en chien de garde que de compagnie. Vrai boute-en-train au charme certain, il a de l’énergie à revendre.

Race de chien Irish terrier

Carte d'identité

OrigineIrlandeType de PoilsMi-LongBudget assuranceA partir de 10€ par moisSantéTrès robusteToilettageBrossage régulierAlimentationCroquettes de haute qualité

PoidsDe 11 à 12 kgTailleJusqu'à 45 cmEspérance de vie15 ansCouleursRouge

Historique de la race

Jusqu’à ce jour, les origines exactes de l’Irish Terrier sont assez confuses. Tout ce dont on peut être sûr est qu’il vient d’Irlande. Il aurait pour ancêtres le Terrier Irlandais à poil doux et le Terrier noir et feu.

Avant 1880, ce chien ne disposait encore d’aucun standard de couleur. Cependant, à partir du XXe siècle, sa robe se voulait uniquement rouge.

En 1879, on lui attribue son premier club, sis à Dublin. Au déclin du XIXe siècle, il fut le premier des Terriers d’Irlande à recevoir la reconnaissance du Kennel Club. Au fil des décennies, la race gagna tellement de popularité qu’en 1932, il reçut l’agrémentation de l’UKC (United Kennel Club).

Pour ce qui est de la reconnaissance de la FCI (Fédération Cynologique Internationale), il fallut patienter jusqu’en janvier 1955.

En dépit de sa notoriété grandissante, la popularité de ce chien finit par décroître à partir de la seconde moitié du XXe siècle.

Particularités physiques

De taille moyenne, l’Irish Terrier se veut plus grand que le Border Terrier. Son corps est harmonieusement proportionné. Il a un dos fort, droit et ferme. Son rein se veut musclé, sa poitrine est forte et haute. Son corps se dote d’une queue assez longue et épaisse. Celle-ci se couvre de poils rudes et s’attache haut.

Pour ce qui est de sa robe, celle-ci est formée de poils denses, plats et à la texture de « fil de fer ». Au bout de son museau, ce chien porte une barbe et une moustache modérément fournies. Pour ce qui est de sa couleur, ce chien est exclusivement rouge et unicolore. On accepte néanmoins les nuances de froment rouge et de rouge jaune. Éventuellement, sa robe peut se parer de poils blancs disséminés au niveau du poitrail.

Sinon, l’Irish Terrier a le museau long tel le Fox Terrier. Sa tête s’accompagne d’un crâne plat, d’un stop peu marqué et d’une truffe noire. Par-dessus s’attachent de petites oreilles en V. Celles-ci sont fines et se recouvrent d’un court pelage de couleur plus foncée par rapport à la robe. Pour finir, ce terrier possède de petits yeux foncés à l’expression vive et intelligente.

Comportement et caractère

Protecteur
Indépendant
Calme
Amical
Aboiements

L’Irish Terrier est apprécié pour sa fougue. Il est plein d’allant et d’énergie. De plus, il est aussi vif qu’intelligent, courageux, voire téméraire, à l’instar du Bull Terrier. Ce qui lui vaut parfois quelques prises de bec avec ses congénères.

Même s’il démarre parfois au quart de tour, c’est un chien de compagnie de bon caractère. Avec ses maîtres, il se veut fidèle, attaché et affectueux. Avec les enfants, il sait être bon joueur.

Pour ce qui est de son éducation, on a tendance à vite le juger têtu et indocile tel l’American Staffordshire Terrier. Cependant, l’Irish Terrier s’éduque facilement quand on y va avec douceur et fermeté.

Conditions de vie de l’Irish Terrier

Sociable avec les enfants
Sociable avec les animaux
Sociable avec les étrangers

Comme le Staffordshire Bull Terrier, l’Irish Terrier a besoin de se dépenser et de courir pour s’épanouir. Dès lors, une vie sédentaire en appartement lui conviendra moins qu’une maison avec un grand jardin clos. Il ne peut s’accommoder d’un milieu urbain que si on lui réserve de quoi se défouler.

Santé

Robuste

L’Irish Terrier jouit d’une santé solide. Il peut néanmoins se montrer vulnérable aux maladies suivantes : cataracte, dysplasie de la hanche, dysplasie du coude, hyperkératose héréditaire des coussinets plantaires (maladie cutanée), hypothyroïdisme et maladie de von Willebrand. Les mâles en particulier peuvent facilement contracter une myopathie dystrophique héréditaire.

Au vu de ces risques, souscrire une mutuelle pour chien a plus que des avantages. Cela permet de prendre en charge les frais de soins de ces éventuelles pathologies. C’est aussi utile pour alléger les dépenses affiliées à la gestation chez le chien et à des soins palliatifs.

Toilettage

L’Irish Terrier est facile d’entretien. Il suffit de le brosser 1 à 2 fois par semaine. Il faut en plus examiner ses coussinets, ses yeux et ses oreilles après chaque sortie. En effet, l’animal peut très bien être infesté de parasites comme l’aoûtat, les puces et les tiques. S’il venait à attraper par exemple des tiques, il s'exposerait à un risque de maladie de Lyme chez le chien.

Tarif et Budget pour un Irish Terrier

Pour ceux qui projettent d’adopter un chiot Irish Terrier, prévoyez au moins 1000 €. Pour l’entretenir, il faut consacrer en moyenne un budget de 30 € par mois.