Un dog sitter : qu’est-ce que c’est ?

Par  La rédaction  - 03 min

Vous êtes passionné par les chiens. Vous voulez ainsi exercer le métier de dog sitter qui vous offrira l’opportunité de vous occuper de ces animaux en l’absence de leurs maîtres. Avant de proposer vos services aux particuliers ou dans une agence de pet sitting, vous souhaitez mieux vous informer sur cette profession. Quelle formation suivre et quelles qualités avoir pour devenir dog sitter ? Comment trouver des missions de dog sitting et quel est le salaire pour cette prestation ? Voici tout ce qu’il faut connaître à propos de ce métier.

Devenir dog sitter

Si vous projetez d’exercer l’activité de dog sitting seulement à temps partiel, en marge de vos études ou de votre métier principal par exemple, vous n’avez pas besoin de formation spécifique. Il en est de même si vous limitez vos prestations aux promenades de chiens.

Cependant, si vous envisagez de devenir dog sitter professionnel et proposer à un particulier de garder ses animaux, vous devez posséder un certificat de capacité attestant vos connaissances sur les animaux de compagnie et les espèces domestiques, l’ACACED. Pour l’obtenir, vous devez suivre une formation d’au moins 14 heures auprès d’un organisme mandaté par le ministère de l’Agriculture. Au terme de la formation, vous détiendrez les facultés nécessaires pour comprendre les besoins physiologiques, comportementaux et biologiques de toutes les races de chien. Vous acquerrez aussi les compétences requises pour prendre soin des chiens qui vous seront confiés.

En plus de cette formation, vous devez avoir de nombreuses qualités pour être apte à exercer le métier de dog sitter :

- Tout d’abord, vous devez aimer et apprécier la compagnie des chiens

- La patience et l’autorité sont également indispensables

- Comme les animaux ne parlent pas, vous devez faire preuve d’une excellente capacité d’observation pour appréhender leurs besoins

- Le sens des responsabilités constitue aussi une qualité importante à posséder

Une alternative au chenil

De plus en plus de particuliers ne souhaitent pas que leur animal de compagnie reste sans surveillance à domicile quand ils doivent s’absenter pour quelques jours ou quelques semaines. Le dog sitting représente alors pour eux une excellente alternative au chenil. En effet, le rôle d’un dog sitter ne se cantonne pas simplement à la garde de l’animal de compagnie. Il se charge de subvenir aux besoins primaires du chien et prend entièrement soin de lui en cas d’absence plus ou moins prolongée du maître. Il lui donne à boire et à manger, s'occupe de sa litière et lui fait prendre son bain. Si le chien tombe malade, le dog sitter doit prendre l’initiative de l’emmener dans les meilleurs délais chez un vétérinaire et de prévenir en même temps le propriétaire.

En confiant leur chien à un dog sitter, les maîtres peuvent jouir de leurs vacances en toute sérénité. A l’inverse d’un chenil où les animaux sont enfermés en cage, la personne en charge de l'animal propose une compagnie attentionnée dans un environnement familier. En outre, un professionnel en dog sitting ou en cat sitting est couvert par une assurance chien et une assurance responsabilité civile.

Trouver des missions de dog sitting

La recherche de missions peut s’effectuer de différentes manières :

- Par le biais d’un site de dogsitting : en principe, vous devez soumettre un dossier mentionnant toutes les prestations que vous pouvez fournir

- La diffusion d’annonces

- Passer par l’entremise d’une agence de pet sitting.

- Un partenariat avec les vétérinaires et les animaleries de votre localité constitue un moyen performant pour trouver des missions de pet sitter ou de dog sitter.

- Le système de bouche à oreille : un client satisfait de vos services ne manquera pas de vous recommander auprès de ses amis.

Quelle rémunération pour un dog sitter ?

Un dog sitter est généralement payé à l’heure. Les tarifs varient entre 6 et 10€ (pouvant aller parfois jusqu’à 20€ pour les maîtres les plus généreux) pour une heure de promenade. Pour la garde d’un chien, vous toucherez un peu moins de 10€/jour.

Ce métier ouvre sur plusieurs perspectives d’avenir si vous faites montre de sérieux et de compétence. Vous pourrez devenir éducateur canin, toiletteur d’animaux de compagnie, assistant vétérinaire ou dresseur de chiens.