Pour quel type de logement es-tu fait ?

Par  La rédaction  - 05 min


Tu as fait la fête pour célébrer ton bac ou la réussite de ton concours. Félicitations, tu obtiens enfin la reconnaissance de ton génie incompris depuis la 5ème B. Alors maintenant, tu as besoin d’indépendance, et il est possible aussi que ton école soit loin de chez toi : c’est là que vient la question du logement.


Plutôt coloc à partager chaque instant de ta vie avec d’autres étudiants ? Chambre en résidence universitaire pour profiter de la tranquillité de la solitude ? Ou pourquoi pas rester à la maison encore un peu, on y est si bien ?


Otherwise te concocte un petit aperçu des logements qui pourraient s’offrir à toi pour te laisser choisir celui qui te convient le plus !


1 - La bonne vieille coloc


Etre étudiant en coloc c’est tellement cliché, mais tellement bon. C’est faire le choix de vivre en communauté, un mode de vie parfait si tu aimes discuter les pieds sur la table pendant des heures et faire des rencontres. Attention néanmoins, si tu n’acceptes en aucun cas de voir tous les mardis et jeudis soirs le copain de ta coloc, de partager un frigo même si ton coloc se gave de fromage, et de te lever 15 minutes plus tôt le matin pour avoir accès à la salle de bain, alors tu n’es certainement pas fait pour ça.

L’avantage principal de la coloc est économique : tu partages le loyer et les charges bien sûr, mais aussi les frais d’entretien, la lessive, et parfois même la voiture. En moyenne, la colocation te fait économiser 20 à 40% de ton loyer chaque mois pour une surface 20 à 30% plus grande, ce n’est pas rien.


Envie de te lancer dans l’aventure ? Alors fonce.

N’hésite pas à demander à tes amis et à ton réseau s’ils connaissent des bons plans colocs, sinon on te conseille d’aller faire un tour sur La Carte des Colocs, c’est simple et efficace pour y trouver son bonheur.


2 - Une résidence pour étudiants


La résidence universitaire c’est un peu la roulette russe. Tu peux tomber sur la résidence trop cool où tu auras l’impression d’avoir enfin ton appart que tu oseras même décorer avec des objets hideux, ou sur la résidence de l’enfer. Celle où tu n’as pas de salle de bain privative, où les plombs sautent dès que tu veux faire bouillir de l’eau, où les murs sont un peu trop fins. C’est le logement pour toi, l’indépendant qui se fout de rentrer seul, dîner seul, dormir seul. Mais bon, au moins ce sont seulement TES vêtements qui traînent, c’est toi qui décide de faire ce que tu veux quand tu veux. Et même quand tes potes viennent te voir, tu es le maître des lieux et tu veilles au grain.

C’est très dur d’être accepté en résidence universitaire : fin 2016, pour 1,6 million d'étudiants, on ne compte que 375.000 logements.

 Alors notre conseil, tu peux aussi te simplifier la vie en allant chercher une résidence étudiante privée sur Studylease.com .


3 - Papa et maman


Bon si aucune des deux solutions évoquées ne te convient, si tu n’aimes pas les gens mais que tu n’aimes pas être seul non plus, il faut peut-être te dire que t’es pas fait pour bouger. T’es fait pour rester chez tes parents ou pour te trouver une chambre chez l'habitant.


En même temps qui peut te plaindre ? Pas de courses à faire, pas de lessives à faire, merci maman et merci papa.
Et puis si tu es déjà pas loin de ton université ou de ton école, pourquoi tu t’amuserais à payer un loyer en plus (surtout dans les grandes villes) ?
Autant serrer les dents pendant quelques rentrées, pas faire de bruits quand on rentre tard et attendre de vite trouver un taff ou de gagner de l’argent en étant étudiant pour se payer son loyer.



4 - Le studio


Bon si t’es vraiment déter, tu pourras opter pour ce bon vieux studio de 17m2 (qui en fait en vrai juste 8 d’après la loi Carrez). Et à toi le bonheur des 6 étages sans ascenseurs, sous les toits, sans isolation, avec du simple vitrage et des feuilles de papier en guise de mur.


L’avantage c’est que dans ta petite pièce tu n’es jamais seul car tu as l’impression que c’est tout l’étage qui y vit…


Mais sinon plus sérieusement, ces petits studios de piètre qualité sont de plus en plus rares (heureusement) et pourtant ils représentent généralement nos meilleurs souvenirs.


5 - La chambre chez l'habitant 


Tu veux ton indépendance mais une coloc avec tes potes ou des inconnus ne te tente pas trop ? Tu peux alors opter pour la chambre chez l'habitant. Le principe est simple : tu loues une chambre chez un propriétaire ou encore une famille, et tu partages la cuisine, le salon, et la salle de bain. Parfois tu peux aussi avoir ta propre salle d'eau et kitchenette, bon à savoir ! 

C'est un peu comme une colocation mais c'est légèrement différent sur le bail, vu que tu vis directement chez le propriétaire. Le principal avantage de ce type de logement ? Le prix. Une chambre chez l'habitant, c'est en moyenne 312€/mois. En sachant que tu bénéficies d'une chambre + toutes les pièces communes, tu as l'avantage d'avoir pas mal d'espace, et pour un loyer accessible. Comparé à un studio ou à un appartement, plus petit et que tu payes seul, ça vaut le coup ! 

Tu peux trouver une location de chambre chez l'habitant sur Roomlala.com, ou même consulter leurs offres de colocation et de logement contre services. 



Alors, on reste en contact ? Rejoignez-nous sur FacebookTwitter et Linkedin