Comment répondre à un client qui trouve votre devis trop cher ?

Par  La rédaction  - 03 min

La plupart des freelances se heurtent à des clients jugeant que leur devis est trop cher. Face à ce contexte, il importe de ne pas céder immédiatement à la négociation sur les coûts de la prestation. Il existe plusieurs moyens de répondre aux clients pour les persuader. Cet article vous apporte des conseils judicieux dans ce sens. Par ailleurs, pour garantir votre sécurité, n’oubliez pas de souscrire à une mutuelle freelance et de proposer à chaque fois un contrat de prestation freelance.

Mettre en avant vos compétences et votre expérience

Votre expertise et votre expérience constituent deux facteurs influant sur le tarif que vous pratiquez. Pour rassurer le client, vous devez mettre en valeur vos compétences ainsi que la qualité de vos prestations. Pour prouver votre savoir-faire, n’hésitez pas à lui présenter votre portfolio et des études de cas. Orientez-le vers votre blog où il pourra également consulter les témoignages de vos clients.

Au cas où vous ne disposez pas encore de ces documents nécessaires pour persuader vos potentiels clients, c’est le moment de les concevoir. Ils constituent des atouts non négligeables pour vos démarches de prospection. Ils vous aident à démontrer aux clients votre expertise.

Vos contenus doivent apporter des réponses aux questions que pourraient se poser vos prospects ou clients. Ils doivent les renseigner sur votre entreprise et sur les services que vous proposez. En les étoffant au fur et à mesure, vous aurez plus de cartes en mains pour être plus à l’aise face aux clients qui trouvent votre devis trop cher.

En attendant de gagner en notoriété dans votre secteur d’activité et en visibilité sur la Toile, vous pouvez toujours adresser aux clients votre CV pour étayer vos compétences et votre expérience. Démarcher des agences vous permettra également d’obtenir de nouveaux prospects.

Fixer des objectifs de rentabilité

Lorsqu’un client vous dit que votre offre est trop chère, dans un premier temps, analysez ses arguments. Au cas où il n’évoque pas de raisons précises, pensez à mener une petite enquête pour mieux appréhender la cause de son refus.

Cette démarche vous aidera à déceler le ressenti du prospect et vous permettra de mettre au point un argumentaire adéquat quand le client réitérera que votre devis est trop cher. Vous pourrez alors lui fournir des points de repère précis sur le délai de réalisation des objectifs fixés et sur le retour sur investissement afin de lui démontrer que le montant de votre offre est justifié.

Ces données permettront au client de réaliser lui-même un calcul de la rentabilité du projet et de réfléchir mûrement sur votre offre.

Proposer une facilité de paiement

Avant de rechercher un freelance, un client est déjà conditionné au préalable par son budget. Si une solution lui semble trop onéreuse, il essaiera de trouver une autre alternative plus adaptée à son portefeuille.

Pour contourner ce genre de contexte, vous pouvez lui proposer une facilité de paiement et de régler votre facture en 3 ou 4 échéances. Cette stratégie apporte des avantages aux deux parties. Du côté du client, cet arrangement permet d’alléger les dépenses tout en concrétisant son projet. Pour le freelance, cette solution permet de fidéliser le client.

Adapter votre proposition à son budget

Au cas où les négociations n’aboutissent pas sur un résultat positif, le client ne souhaitant pas aller au-delà de son budget, vous avez le choix entre deux solutions : abandonner le projet ou réviser votre offre.

Vous pouvez soumettre une contre-proposition qui permettra de répondre partiellement ou totalement aux demandes du client, sur un délai plus allongé. Cette solution permet de ne pas dépasser le budget du client et de ne pas faire un dumping sur le coût des prestations offertes.