Durée de validité d’une ordonnance ophtalmo

Par  La rédaction  - 02 min

Comment obtenir mon ordonnance pour des lunettes et des lentilles ?

Pour obtenir une ordonnance conduisant au port de lunettes ou de lentilles, il convient de se faire ausculter par un médecin ou par un ophtalmologue qui saura décrire avec exactitude la maladie oculaire affectant le patient. Dans son ordonnance, il précisera le degré pour les lunettes ou les lentilles à porter. Dès lors, un patient ne peut se procurer de lunettes et de lentilles sans montrer son ordonnance.

Combien de temps puis-je la conserver ?

En 2007, la validité d’une ordonnance pour lunettes et lentilles était de 3 ans. Ainsi, les patients n’avaient pas à se faire ausculter à chaque problème pendant ce délai.

Depuis l’année 2016, la validité d’une ordonnance est fonction de l’âge du patient :

  • Pour ceux qui sont âgés de moins de 16 ans, elle est d’une année.
  • Pour les patients ayant 16 à 42 ans, elle est de 5 ans.
  • Pour ceux qui ont plus de 42 ans, elle est de 3 ans.

Certaines situations peuvent changer cette validité. Tel est le cas de maladies oculaires nécessitant un contrôle régulier. Les patients souffrant de myopie extrême ou de glaucome font partie de ces cas. Il en est de même des diabétiques et de ceux qui sont atteints de la cataracte. La durée de validité de l’ordonnance peut aussi changer pour les patients qui sont tenus de prendre des médicaments susceptibles d’altérer la vision. C’est le cas des corticoïdes.

Pour obtenir des lunettes correctrices, il faut avoir une ordonnance valide. C’est obligatoire.

Pour obtenir un remboursement de vos lunettes, il vous faudra également présenter une ordonnance valable qui a été rédigée sous peu. Sans ce document, il n’est pas envisageable de prétendre à un remboursement de votre consultation ophtalmo.

Comment renouveler mon ordonnance de lunettes ?

Dans le cas où la prescription n’est plus valide, il faudra repasser chez un ophtalmologiste afin d’obtenir une nouvelle ordonnance. Il se peut en effet que le thérapeute ne donne pas son accord permettant à l’opticien de modifier le degré des lunettes. Alors, le sujet ne pourra pas changer de lunettes sans présenter une nouvelle ordonnance. Cette situation peut arriver à une personne qui souffre de maladies sévères des yeux. Il en est de même pour les personnes prenant des médicaments pour la vue. Si le patient est atteint d’une presbytie qui n’a été détectée que depuis peu, il ne pourra obtenir de lunettes adaptées que sur présentation d’une nouvelle ordonnance. Il devra ainsi revoir son ophtalmologue afin que celui-ci une ordonnance adaptée.